Blog Brocade France

Omniprésence du réseau et smart cities

by Alain VALLUY on ‎01-26-2017 06:46 AM (661 Views)

Actuellement, dans un monde « à la demande » l’accès à une meilleure connectivité s’applique à tous les aspects de la vie, quelle soit privée ou professionnelle. Les entreprises doivent donc aussi s’y conformer en donnant accès aux produits et services requis sans attente ni compromis. L’impatience qui caractérise les sociétés modernes s’est aussi emparée des services publics et des infrastructures. Les citoyens des capitales  telles que Londres, Berlin ou Paris s’attendent à ce que les services auxquels ils ont recours soient toujours plus intelligents, en phase avec les dernières innovations technologiques. Ce facteur constitue un challenge supplémentaire pour les urbanistes en charge de la modernisation des villes. C’est alors que le concept de « villes intelligentes » prend tout son sens.

 

Mais comment faire le grand saut ? Que pouvons-nous faire pour nous assurer que la transition entre le monde actuel et les environnements intelligents soit un succès constant ? Pour que  les citadins bénéficient de l’assistance dont ils ont besoin ? Le pilier sur lequel repose cette fin heureuse est le réseau, ce héros méconnu de la technologie.

Read more...

Neuf prévisions pour 2017

by Alain VALLUY on ‎12-13-2016 07:43 AM (867 Views)

Comme dit le proverbe, « il est difficile de faire des prévisions, surtout quant à l'avenir. » Et pourtant, à cette époque de l'année, c'est devenu en quelque sorte un rituel pour certains d'entre nous du secteur informatique de tenter de faire exactement cela. Alors que le calendrier se rapproche de sa fin, comme chaque année, nous nous penchons sur les événements qui se sont déroulés comme un tourbillon depuis le début de l'année, et nous essayons de donner un sens à l'ensemble de la trame. Et puis certains d'entre nous, certainement par orgueil, prétendent pouvoir projeter cette compréhension des événements dans une prévision pour l'année à venir.

 

Inévitablement, nous avons tort. Mais c'est ce qui rend cet exercice particulièrement intéressant : la controverse et le débat. Et bien, dans cet esprit, commençons. Après tout, qui ne tente rien n'a rien.

Read more...

Selon IDC, les deux tiers des PDG des 2 000 plus grandes entreprises mondiales placeront la transformation numérique au cœur de leurs stratégies d'ici la fin de l'année 2017. Les PDG reconnaissent qu'ils doivent faire entrer leur entreprise dans l'ère du numérique pour accélérer le rythme des innovations et obtenir un avantage concurrentiel, ou risquer d'être dépassés par des concurrents plus agiles. L'innovation rapide ne peut se produire qu'avec une fondation informatique agile dans laquelle l'automatisation fonctionne parfaitement avec la visibilité sur le réseau tout en connectant de manière numérique tous les domaines et fonctions informatiques entre eux pour éliminer les silos et permettre une automatisation de bout en bout. 

Read more...

Nous aurions pu vous dire il y a six mois que nous étions sur le point d'assister à une révolution technologique. Une myriade de tendances technologiques reposant sur des données ouvrait la voie à un « haut lieu des processus métiers » ; un chemin qui, s'il était emprunté, permettrait aux entreprises de maximiser leur potentiel et d'acquérir un avantage concurrentiel.

 

Cette vision supposée future se produit en ce moment même : la convergence du big data, de l'Internet des objets, de la 5G, du Cloud et de la mobilité.

Read more...

Selon Gartner, 6,4 milliards d’objets connectés seront utilisés dans le monde en 2016, soit une hausse de 30 % par rapport à 2015, et ce chiffre atteindra 20,8 milliards en 2020. En 2021, la vidéo représentera environ 70 % du trafic de données mobiles. Les services de Cloud computing, le streaming vidéo, l’Internet des Objets (IoT) et la connectivité mobile se développant à un rythme effréné, les entreprises doivent prendre les devants pour s’assurer que l’infrastructure qu’elles déploient aujourd’hui sera en mesure de faire face à une forte croissance du trafic de données demain. Parallèlement, à mesure que la complexité opérationnelle des réseaux s’accentue, une meilleure visibilité et l’automatisation deviennent indispensables pour assurer l’agilité des entreprises.

 

Brocade® SLX™ 9850, solution de routage pour datacenter de nouvelle génération, a été conçue pour faire face à la croissance exponentielle du trafic réseau et offrir les fonctionnalités avancées dont les entreprises ont besoin pour accélérer leur transformation numérique. Le SLX 9850 est une solution de routage extensible qui offre ce qui se fait de mieux en matière de densité, d’évolutivité et de performance pour les plates-formes 10/40/100 GbE des datacenters.

 

Bénéficiant d’une combinaison unique d’innovations matérielles et logicielles, le routeur SLX 9850 intègre la solution Brocade SLX Insight Architecture™ qui assure une visibilité permanente et inégalée du réseau pour répondre aux niveaux de service de plus en plus stricts. Le SLX 9850 tire également parti de Brocade Workflow Composer™, plate-forme d’automatisation de réseau sur serveur de style DevOps qui s’intègre dans divers domaines IT pour automatiser les workflows de bout en bout.


newproductbrocade2.png

Les principaux avantages de la solution de routage Brocade SLX 9850

 

  • La visibilité permanente du réseau. Brocade SLX Insight Architecture intègre un environnement KVM (kernel-based virtual machine) ouvert pour exécuter les applications de surveillance, de dépannage et d’analyse de tiers et spécifiques au client. Cette architecture fournit également une fonction d’analyse 10 GbE dédiée entre le processeur de paquets sur chaque module d’interface SLX 9850 et l’environnement KVM sur les modules de gestion.

 

  • L'automatisation de réseau de style DevOps. La plate-forme d’automatisation de réseau sur serveur Brocade Workflow Composer aide les entreprises à améliorer leur agilité et à accélérer l’innovation en automatisant l’intégralité du cycle de vie du réseau, du provisionnement initial et de la validation au dépannage des réseaux multifournisseurs.

 

 

  • La plate-forme de routage pérenne. Le Brocade SLX 9850 fournit une capacité réseau de 230 Tb/s dans une architecture non bloquante offrant une excellente densité de port par lame de 10/40/100 GbE à moindre coût.

 


Ce premier modèle, qui devrait probablement se décliner en produits plus compacts au fil des mois, sera commercialisé dans le courant du 4e trimestre.

 

Plus d'infos sur notre site : http://www.brocade.com/en/products-services/routers/slx-9850.html

Pendant des décennies, la performance et la fiabilité ont été les clés de voûte des réseaux de stockage Fibre Channel. Elles le sont encore, mais les datacenters sont devenus beaucoup plus complexes depuis l’apparition des SAN. Dans un monde en phase de transformation digitale à grande échelle et avec un nombre croissant de périphériques à gérer, les environnements IT peinent à suivre.

 

Auparavant, l’on s’inquiétait de la croissance rapide des volumes de données et du maintien de la conformité aux réglementations. Aujourd’hui, l’on s’inquiète de la croissance des volumes de données, du maintien de la conformité aux réglementations, du contrôle du déploiement agressif de nouvelles applications et nouveaux services « critiques », des vitesses d’accès, de la sécurité, de l’augmentation des workflows virtualisés, des données hors site et des services Cloud, de la nécessité de prendre en charge divers protocoles de stockage et types de mémoire pour répondre aux exigences des applications de plus en plus diverses... Cela vous rappelle quelque chose ?

 

Vous pourriez trouver d’autres questions face à la demande de nouvelles solutions. Pourquoi ne pas adopter l’hyperévolutivité ? Peut-on utiliser un service Cloud tiers pour réduire les coûts en externalisant des parties de notre infrastructure ? Peut-on augmenter et réduire l’échelle ? Qu’en est-il de la sécurité ? Comment adopter et gérer plus de stockage Flash ? Et au milieu de tout cela, comment l’environnement IT de l’entreprise gère l’impact des grandes tendances actuelles que sont le Big Data, les réseaux sociaux, la mobilité, les services Cloud et l’Internet des objets ?

 

Comment garantir que le réseau réponde à nos besoins actuels et soit prêt à répondre à nos futurs besoins alors que nous ne savons pas vraiment quels seront ces besoins ?

 

Ce sont des questions difficiles, mais quelques repères indiquent la voie à suivre. Une tendance est déjà claire : le stockage Flash est une révolution qui transforme actuellement l’environnement de stockage. Les supports rotatifs sont aujourd’hui remplacés par des supports Flash ultrarapides. Et les nouvelles technologies qui se profilent à l’horizon promettent un stockage Flash à faible latence encore plus rapide dans les années à venir. Si l’on ajoute à cette tendance le développement des moteurs de traitement multicœurs, on peut s’attendre à ce que tout fonctionne plus vite.

  

Tous les changements relatifs à la façon de stocker, récupérer, archiver et déplacer des données conduisent certains à remettre en question les principes actuels. Par exemple, certains pensent que pour le trafic de stockage critique, mieux vaut passer de réseaux de stockage dédiés à une architecture de réseau partagé. Au contraire ! Compte tenu des changements environnementaux d’aujourd’hui, il est plus important que jamais d’avoir un réseau dédié pour le stockage, afin de garantir la sécurité, la rapidité et la disponibilité des services, tout en évitant les pannes de systèmes et les goulots d’étranglement de la bande passante qui nuisent à la productivité. Les experts de Gartner, IDC et Forrester sont tous d’accord sur le fait que l’utilisation de réseaux dédiés pour les données des applications critiques est une bonne pratique pour l’économie numérique d’aujourd’hui.

 

Toutefois, le réseau de stockage doit répondre aux besoins actuels et être prêt et apte à s’adapter facilement (et avec peu de frais supplémentaires, voire aucun) à un avenir de plus en plus imprévisible avec d’énormes besoins en matière de performance et de disponibilité. Pour pouvoir accompagner l’évolution des besoins, vous devez envisager de faire deux choses :

 

1. Moderniser votre infrastructure de réseau pour le stockage Flash. La modernisation du datacenter commence avec la technologie Fibre Channel Gen 6. Les produits Brocade Gen 6 offrent les plus hauts niveaux de performance et de fiabilité, certifiés Flash par tous les principaux fournisseurs. La technologie Fibre Channel Gen 6 de Brocade répond aux besoins actuels en allant au-delà de la performance pour offrir diverses innovations uniques par le biais du circuit intégré (ASIC) Fibre Channel Gen 6, combiné avec Brocade Fabric OS® (Brocade FOS) et Brocade Network Advisor. Ensemble, ces nouvelles fonctionnalités améliorent la stabilité opérationnelle et l’agilité des entreprises en fournissant la base stratégique nécessaire pour prendre en charge des opérations commerciales permanentes et intégrer de manière transparente le stockage de nouvelle génération. Quant à l’exploitation optimale de la technologie Flash, Fibre Channel est la meilleure solution pour les réseaux de stockage critiques d’aujourd’hui.

 

2. Vous préparer pour les performances extrêmes de demain. Le stockage Flash devrait devenir encore plus rapide. Le protocole de stockage Flash NVMe (Non-Volatile Memory express) a été mis au point pour réduire considérablement la latence lors des transferts de données à partir de périphériques Flash. Et cette technologie, appelée NVMe over Fabrics, a été présentée sur un fabric de stockage Brocade, la solution idéale pour les grands environnements de stockage hautes performances. Les nouvelles plates-formes de réseau Brocade Gen 6 sont conçues aujourd’hui pour prendre en charge NVMe sans modifier le matériel. Cela signifie que vous n’avez rien à supprimer et à remplacer pour intégrer cette nouvelle technologie lorsque vous êtes prêt à la déployer.

 

3. Pérennisation des investissements. La gamme Brocade X6 offre une rétrocompatibilité pour la connectivité avec les produits Fibre Channel et FICON 4, 8 et 16 Gb/s, ce qui assure une connectivité transparente avec l’ancienne génération de périphériques et produits de réseau de stockage. Autrement dit, votre ancienne infrastructure de stockage peut continuer à subvenir à vos besoins. Les entreprises pourraient aussi prendre la décision stratégique de planifier l’intégration de directeurs Brocade X6 dans leurs fabrics existants lors de l’ajout de nouveaux périphériques à ces fabrics, en raison de nouvelles exigences ou tout simplement de la croissance en cours.

 

Alors que certains évoquent sa « disparition », Fibre Channel reste tout simplement la meilleure solution de mise en réseau du stockage pour les systèmes Flash hautes performances d’aujourd’hui et de demain.

 

FFwithGen6.png

 

 

Les plus grands athlètes du monde se réunissent tous les quatre ans, mais les Jeux de 2016 à Rio ont-ils été différents des précédents ? Selon la BBC, les athlètes s’appuient plus que jamais sur des données pour remporter des médailles. Qu’il s’agisse de l’AIS (Australian Institute of Sport) qui suit de près 2 000 athlètes par semaine ou de l’équipe américaine de cyclisme sur piste qui collecte des indicateurs de performance sur ses équipements et vélos pour les projeter sur les lunettes des cyclistes, l’apport de ces informations a fortement contribué au succès des athlètes. 

 

En quoi l’utilisation de données par des athlètes de niveau mondial diffère-t-elle de ce que les entreprises cherchent à obtenir avec la transformation digitale ? À l’instar de la compétition toujours plus forte qui se joue sur la scène la plus concurrentielle du monde, les entreprises sont confrontées à de nouvelles exigences et à l’évolution des charges de travail des datacenters qui nécessitent un fonctionnement et une disponibilité permanentes. La seule façon de répondre à ces besoins est d’investir dans des outils qui non seulement offrent une visibilité sur les performances des applications de bout en bout dans l’infrastructure, mais détectent et signalent les éventuels problèmes. Cela équivaut pour le cycliste à surveiller les changements de comportement influant sur la performance, tels que le ralentissement de la cadence de pédalage.

 

En réalité, la plupart des entreprises ne disposent pas d’outils capables de leur fournir le même niveau de visibilité sur leurs performances que celui des athlètes d’élite d’aujourd’hui. Selon l’étude réalisée par le Ponemon Institute sur le coût des interruptions de service, 52 % des interruptions de service non planifiées auraient pu être évitées en investissant dans l’amélioration de l’équipement. Les entreprises s’appuient souvent sur des conjectures et sur leur expérience pour essayer d’identifier et de résoudre les problèmes dans leur infrastructure. Cela revient à une épreuve d’escrime qui aurait lieu dans l’obscurité.

 

Brocade a créé une solution innovante pour aider les entreprises à traiter la question de la transformation digitale et à obtenir des informations détaillées sur les performances de leurs applications. Cette solution, appelée Brocade Analytics Monitoring Platform, permet aux entreprises d’obtenir une visibilité de bout en bout et des informations plus précises sur les performances de leurs applications. Autrement dit, les clients peuvent réduire de près de 70 % les problèmes liés à la latence et aux performances du réseau de stockage en identifiant rapidement les changements de comportement et la cause première des problèmes avant qu’ils n’aient une incidence sur les utilisateurs.

 

Capture d’écran 2016-08-31 à 12.32.32.png

 

Fonctions de surveillance de la nouvelle plate-forme d’analyse de Brocade

 

Brocade Analytics Monitoring Platform est une appliance SAN spécialement conçue pour mesurer les performances d’E/S des applications et des périphériques, ainsi que pour analyser le comportement du trafic sur les réseaux Fibre Channel Gen 6 et Gen 5 de Brocade. Cette solution fournit aux administrateurs des informations exploitables qui leur permettent d’optimiser les performances des applications. L’utilisation de la technologie Brocade Fabric Vision™ avec l’appliance Brocade Analytics Monitoring Platform fournit des données de performance exhaustives, non intrusives et non perturbatrices pour réduire considérablement les délais de dépannage. Pour en savoir plus sur les fonctions de surveillance de la plate-forme d’analyse de Brocade, consultez mon blog précédent : Gaining Deeper Insight into Your Applications Performance.

 

La nouvelle appliance Brocade Analytics Monitoring Platform est dotée de fonctionnalités de collecte et de filtrage de flux qui permettent aux utilisateurs de personnaliser les niveaux de surveillance par périphérique ou application, ou autre groupe logique de flux de données défini. La possibilité de créer des groupes logiques d’informations très granulaires sur les flux simplifie la configuration, accélère le processus de planification et fournit des options de contrôle intuitives et flexibles pour les utilisateurs. La fonction de filtrage de flux met en évidence des informations essentielles, même dans les environnements virtualisés les plus complexes, comprenant des milliers de périphériques et des dizaines de milliers de flux. En outre, l’appliance Brocade Analytics Monitoring Platform renforce considérablement les capacités en matière de reporting. Les tableaux de bord de l’interface utilisateur peuvent être exportés en quelques secondes.

 

Capture d’écran 2016-08-31 à 12.34.36.png

 

Toutes ces informations sont présentées dans une interface utilisateur Web moderne, légère et très réactive, à l’échelle requise pour offrir une expérience utilisateur optimisée, de niveau entreprise. Avec cette interface, les clients sont prêts à « monter sur le podium » comme l’a fait l’un des membres de l’équipe américaine de cyclisme à l’aide des indicateurs clés et des informations en temps réel sur la course projetés sur ses lunettes. 

Rio : vers une victoire mobile pour les Jeux ?

by Alain VALLUY ‎08-17-2016 01:42 AM - edited ‎09-12-2016 01:18 AM (760 Views)

Les Jeux suscitent un vif intérêt dans le monde entier. Pour Londres en 2012, 1,1 milliard de pages web ont été vues par 38,7 millions d’utilisateurs uniques et ce uniquement sur des appareils mobiles. De toute évidence, des gens du monde entier les suivent les, où qu’ils se trouvent.

 

Le Brésil a massivement investi dans la construction de nouvelles infrastructures pour véhiculer et héberger 500 000 spectateurs internationaux. Mais l’infrastructure réseau est-elle assez solide pour gérer les millions de personnes qui suivent cette manifestation sur des appareils mobiles dans le monde entier, 24 heures sur 24 ? ?  

 

Malgré les avancées liées à l’adoption mondiale de périphériques mobiles, certains problèmes de connectivité doivent encore être résolus. Compte tenu de l’utilisation croissante des appareils mobiles et de la tendance à utiliser deux types d’écran, on parle même déjà d’une augmentation de 50% du trafic des données par rapport à 2012.

 

Des réseaux fiables pour une expérience inoubliable

Face à ces millions de spectateurs, le Brésil doit assurer le bon fonctionnement des réseaux et veiller à ce que le streaming soit rapide et fiable. Outre le reste du monde, l’infrastructure du réseau mobile va jouer un rôle clé dans l’expérience inoubliable offerte aux spectateurs. De WhatsApp à Snapchat, en passant par Twitter et Facebook, les spectateurs des Jeux veulent partager leurs souvenirs avec leurs amis et leur famille.

En vue du nombre de billets vendus, la demande de bande passante est énorme sur les sites dédiés au sport. La ville de Rio de Janeiro doit fournir des réseaux Wi-Fi gratuits dans chaque stade et sur plus de 37 sites pour assurer une transmission des données et une expérience utilisateur transparentes.

 

Défi de taille pour le Brésil puisque la fiabilité des réseaux est chose rare dans le pays. Aucun de ses quatre grands opérateurs (Claro, Vivo, TIM, Oi) n’a été en mesure d’assurer une connexion 4G plus de 50 % du temps selon une étude réalisée par OpenSignal. À titre de comparaison, une connexion 4G est disponible 95 % du temps en Corée du Sud, 74 % du temps aux États-Unis et 64 % du temps au Mexique.

 

Par ailleurs, les perspectives d’investissement dans l’industrie mobile brésilienne au cours des prochaines années ne sont pas réjouissantes car les opérateurs utilisent les ressources pour le déploiement de la 4G.


arenes.jpg

 

Les sites de sport étant répartis dans la ville, les Jeux de Rio 2016 se déroulent sur une zone étendue. Les opérateurs ont donc dû déployer des solutions permettant d’équilibrer la forte demande d’un grand nombre d’utilisateurs sur des sites qui seront peut-être très peu fréquentés par la suite.

Opportunité pour le Brésil : les réseaux de fibre optique et les solutions d’optimisation de la charge seront peut-être sous-exploités à court terme mais la demande devrait fortement augmenter au cours des prochaines années au Brésil. L’infrastructure existante a souvent une connotation négative . Dans le cas de Rio de Janeiro, elle peut lui permettre de mieux servir sa population et de soutenir son économie future.


Les Jeux de Rio 2016 sont un bon test pour d’autres nations susceptibles de rencontrer des problèmes similaires dans l’organisation d’événements sportifs mondiaux nécessitant un réseau et une infrastructure extrêmement performants. De nombreux réseaux mobiles à travers le monde étant déjà mis à rude épreuve et l’Internet des objets concernant de plus en plus les consommateurs et les entreprises, les acteurs du marché de la mobilité et des technologies et les gouvernements locaux devront travailler ensemble pour pérenniser nos communications. Un tel résultat serait une victoire mondiale.

Selon une étude mondiale menée auprès des DSI, 75 % des personnes interrogées déclarent que le réseau a un impact sur la capacité de l’entreprise à atteindre ses objectifs. Le manque d’automatisation et d’intégration du réseau avec d’autres opérations IT est le principal facteur empêchant de capitaliser sur le numérique.

 

 

 

Gen6-1.png

 

Au moment où les entreprises évoluent pour intégrer le numérique dans leurs activités et s’adapter à de nouvelles charges de travail, elles ont besoin d’un réseau de stockage moderne et capable de prendre en charge l’agilité de l’entreprise.  Cette semaine Brocade annonce les premiers administrateurs Gen 6 Fibre Channel du marché pour des solutions stratégiques de connectivité du stockage et de résilience opérationnelle. Basée sur la 1ère génération de commutateurs Gen 6 Fibre Channel lancée en Mars 2016, la nouvelle gamme d’administrateurs X6 et de lames SX6 pour Fibre Channel, FICON et la réplication du stockage IP, combinée avec la technologie Brocade Fabric Vision, permet de maintenir des activités commerciales en continu, d’éliminer les goulots d’étranglement au niveau des performances et de se conformer aux exigences des entreprises digitales.

 

Gen6-2.png

 

Le portefeuille Brocade Gen 6 Fibre Channel regroupe un matériel innovant, la technologie Brocade Fabric Vision et une surveillance intégrée révolutionnaire pour la performance de stockage E/S et VM. Ceci permet d’assurer le plus haut niveau de stabilité opérationnelle du marché tout en redéfinissant les performances des applications pour le stockage hyperscale stratégique.

 

  • Gamme d’administrateurs Brocade X6. Les administrateurs X6 fournissent jusqu’à 384 ports de 32 Gbps de fréquence de ligne et jusqu’à 32 ports de connectivité UltraScale ICL de 128 Gbps, fournissant ainsi une bande passante totale du système de 16 Tbps. Une performance sans précédent de 32 Gbps accélère le temps de réponse des applications jusqu’à 71 %, ce qui élimine les goulots d’étranglement d’E/S et permet d'optimiser les performances du flash et de la nouvelle génération de stockage NVMe.
  • Lame d’extension Brocade SX6.  La lame Brocade SX6 pour Fibre Channel, FICON et la réplication du stockage IP transporte plus de données plus rapidement, tout en garantissant la sécurité sans compromettre les performances. Avec un débit applicatif allant jusqu’à 80 Gbps par plateforme et le cryptage de débit de ligne, la lame SX6 prend en charge les environnements les plus exigeants. Cette solution dédiée assure la résilience de l’entreprise à l’échelle requise avec 32 Gbps de Fibre Channel et une réplication de stockage IP 1/10 GbE via des connexions IP WAN 1/10/40 GbE pour mieux gérer la croissance permanente du trafic de données entre les datacenters.
  • Technologie Brocade Fabric Vision avec IO Insight. La technologie Fabric Vision dépasse les limites habituelles de surveillance du réseau en introduisant IO Insight, le seul capteur de réseau intégré du marché offrant une visibilité accrue sur les performances IO de l’infrastructure de stockage. Cette visibilité renforcée permet une identification rapide de toute altération des performances applicatives au niveau de l’hôte et du stockage, réduisant ainsi le temps de résolution des problèmes. IO Insight surveille de façon proactive la performance et le comportement IO afin de bénéficier d’une visibilité sans précédent des problèmes et de garantir les niveaux de service.
  • Technologie Brocade Fabric Vision avec VM Insight. La technologie Fabric Vision intégrera VM Insight pour une visibilité de bout en bout sans précédent des performances de stockage des VM individuelles. VM Insight applique le balisage standard des VM pour permettre le suivi des problèmes de performance applicative au niveau des VM dans un SAN Gen 6 Fibre Channel. Avec cette information, les administrateurs de stockage seront en mesure de référencer les performances applicatives et de diagnostiquer les anomalies, afin de réguler l’infrastructure nécessaire pour pouvoir respecter les objectifs en termes de niveau de service. Cela permet également une corrélation rapide avec d’autres paramètres de Fabric Vision pour identifier l’origine des problèmes avant que les opérations ne soient affectées.

 

Les fabrics Fibre Channel sont l’élément commun qui connectent les entreprises à leurs données et applications les plus sensibles. Quatre-vingt-seize pour cent des banques, des assurances et des enseignes commerciales font confiance au Fibre Channel, qu’ils considèrent comme l’infrastructure réseau la plus fiable pour le stockage. Gen 6 Fibre Channel garantit à l’entreprise numérique une disponibilité non-stop et des performances exceptionnelles, conformes aux exigences des datacenters tout flash hyperscale de demain.

 

Les administrateurs Brocade X6 et la lame d’extension Brocade SX6 sont disponibles dès maintenant auprès de Brocade et de ses partenaires distributeurs. Les autres partenaires Brocade OEM commenceront à les distribuer au second semestre 2016. Brocade Network Advisor et IO Insight seront intégrés à Fabric Vision au premier semestre 2017.

Aujourd’hui, les départements IT doivent gérer des demandes contradictoires des utilisateurs, une explosion des données provenant des applications distribuées, de nouvelles menaces de sécurité, des technologies de rupture et le maintien en conditions opérationnelles de l’infrastructure existante. Quelle que soit leur taille, les équipes IT s’efforcent de ne pas se laisser distancer et d’améliorer leur efficacité et leur agilité afin de répondre aux besoins actuels et futurs.

 

Le Département des ressources en eau de l’État de Californie (DWR) a été confronté à une problématique similaire :

 

« Nous distribuons des applications critiques qui nécessitent diverses fonctionnalités de datacenter pour fonctionner. En faisant évoluer nos datacenters, nous avons toujours cherché à améliorer les performances et l’efficacité de la gestion. Récemment, nous avons dû renforcer l’agilité du datacenter pour faire face à l’évolution des besoins », déclare Tony Morshed, directeur technique de la CNRA (agence des ressources naturelles de la Californie) et du DWR.

 

Lorsqu’il a décidé de construire son datacenter de nouvelle génération, le CA DWR a examiné les options qui permettraient de réduire les délais de mise à disposition des services et applications, d’apporter davantage de contrôle aux utilisateurs et d’intégrer des services de Cloud computing pour la résilience, l’évolutivité et la flexibilité.

Son nouveau datacenter, qui repose sur la suite VMware vRealize pour l’automatisation, l’orchestration et la gestion du datacenter, intègre également VMware NSX pour la virtualisation de réseau, le provisionnement, la multitenancy et la microsegmentation. Le DWR a choisi les commutateurs Brocade VDX 6740, automatisé ses processus avec la technologie Brocade VCS et assuré l’intégration native avec VMware NSX pour améliorer les performances, l’automatisation, la résilience et la fiabilité du datacenter de bout en bout.

Objectif atteint : un Software Defined Data Center (SDDC) a été mis en place.

 

 

Cette transformation a également nécessité un changement de culture du département IT du CA DWR :

 

« Nous partons du principe que nous réussissons ou échouons tous ensemble. Nos clients ne se soucient pas vraiment de savoir s’il s’agit d’un groupe ou d’un autre. Ils nous considèrent simplement comme un prestataire IT », déclare M. Morshed.

 

Pour réussir, le DWR a décloisonné les domaines fonctionnels et travaillé avec VMware et Brocade pour former ses ingénieurs aux nouvelles technologies et permettre aux équipes de travailler ensemble. Ce nouveau modèle de la collaboration interfonctionnelle a permis d’automatiser les workflows multidomaines et de simplifier les opérations IT.

Au final, la microsegmentation a renforcé la sécurité en isolant les applications et en simplifiant le déploiement des règles.

 

Pour les départements IT qui peinent à maîtriser les coûts, l’approche SDDC permet de gagner du temps et de l’argent, et d’accélérer la mise à disposition des services.

 

« À présent, nous maîtrisons bien mieux nos coûts. Nous pouvons nous appuyer sur quatre commutateurs. Non seulement nous gagnons de l’argent, mais nous réduisons l’espace rack nécessaire et les coûts de refroidissement », déclare M. Morshed.

 

Il en résulte une augmentation de la satisfaction des utilisateurs et de l’équipe dirigeante. En outre, le travail d’équipe interfonctionnel et la formation mutuelle ont permis à l’équipe IT de standardiser les compétences et d’améliorer la productivité.

 

Nous vivons dans un monde en pleine évolution. L’adaptabilité et la gestion du changement sont essentielles pour notre survie. Les enseignements tirés de la mise en œuvre du SDDC du CA DWR montrent non seulement comment les fournisseurs de technologie peuvent s’associer pour fournir les bonnes solutions, mais également comment le partenariat de VMware et de Brocade avec l’équipe IT de CA DWR l’a aidée avec ses technologies et son changement de culture. En tirant parti du SDDC, le CA DWR étend son datacenter au Cloud pour améliorer l’expérience client.

 

L'Euro 2016 est déjà présenté comme le plus connecté de l'histoire du tournoi. Pour l'occasion, les opérateurs ont développé leurs réseaux pour assurer la meilleure couverture possible où que ce soit. Au sein des grandes entreprises, les obligations sont les mêmes pour maintenir un réseau stable et efficace.

 

workmobile.jpeg

 

Pendant l'Euro 2016, les services IT doivent se concentrer en priorité sur leur réseau s'ils veulent pouvoir assurer à leurs entreprises respectives un service fluide et disponible. En effet, le besoin de réseau ne se fait pas ressentir uniquement dans les stades ou dans les fans zones. Avec la multiplication des connexions aux jeux et au partage des actualités sportives directement depuis son appareil mobile, les équipes techniques des réseaux mobiles les plus importants au monde ont en effet besoin d'être prêtes à gérer une importante montée en puissance de la demande lorsque les gens essaient de visualiser à nouveau les buts marqués. Et ce, via la 4G. Lorsque ces derniers envoient des SMS à leurs amis au sujet du suspens imposé par les prolongations ou lorsque les supporters tweetent des photos des événements... Sans compter les ISP qui doivent assurer une bande passante constante pour soutenir la demande de diffusion des matchs. Chacun de ces acteurs travaille à maintenir un réseau aussi solide qu'agile. 

 

De la même façon que ces entreprises doivent s'assurer qu'elles peuvent faire face aux défis de capacité grâce à des infrastructures réseaux évolutives, les services IT de nombreuses organisations ont besoin de suivre cet exemple. Les entreprises ont besoin de se demander si elles seront en capacité d'assumer une charge plus importante que d'ordinaire sur leur réseau professionnel, et ce, même si elles permettent à leurs employés de regarder les matchs en cours sur les télévisions du bureau. 

Ce pourrait même être tout particulièrement vrai pour les entreprises évoluant dans l’industrie de l’entertainment et du sport car ces dernières connaissent un alignement naturel de leur activité sur l’Euro 2016. Le foot étant un sport universel particulièrement suivi dans le monde, tous les services IT doivent s’inspirer des supporters et renforcer leur défense.

Brocade publie une nouvelle étude mondiale intitulée « Unlocking the Power of Digital Transformation: Freeing IT from Legacy Constraints ». Cette étude observe les problèmes auxquels les départements IT sont confrontés pour bénéficier des avantages de la transformation numérique, allant du renforcement de la compétitivité et de la capacité d’innovation à une augmentation de la productivité et du chiffre d’affaires.

 

Unlocking-the-Power-of-Digital-Transformation-FR.png

 

Dans le cadre de cette étude, qui vise à identifier ces problèmes et les conséquences des opportunités manquées pour les entreprises, 630 décideurs IT d’entreprises installées aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, à Singapour et en Australie se sont exprimés sur l’état de la transformation numérique, ses enjeux et ses opportunités, et ce qu’une plus grande liberté d’innover représenterait pour leur entreprise.

 

Incontestablement, face à l’environnement technologique de plus en plus dynamique, les entreprises doivent être plus agiles en ce qui concerne l’adoption et le déploiement de technologies. Le rôle du département IT est crucial à cet égard. Ce nouvel environnement offre aux entreprises une multitude d’opportunités associées à la transformation numérique, mais à condition que le département IT s’affranchisse efficacement des limites des technologies existantes et des perceptions historiques.

 

La grande majorité (87 %) des décideurs IT interrogés déclarent que leur entreprise adopte une stratégie de transformation numérique. Selon un nombre encore plus important (94 %) de personnes interrogées, le DSI et les responsables IT de l’entreprise considèrent qu’il est important d’adopter une stratégie de transformation numérique pour atteindre les objectifs. Cependant, en réalité, les départements IT passent le plus clair de leur temps à protéger les données (73 %) et à gérer les systèmes existants (63 %). Cela limite le temps et les ressources disponibles pour assurer la transformation numérique de leur entreprise. Si l’on ajoute à cela le fait que la mise en œuvre d’une stratégie de transformation numérique n’est pas toujours un processus simple, il n’est peut-être pas surprenant que 79 % des personnes interrogées affirment que la capacité de leur entreprise à appliquer une telle stratégie est limitée.

 

En fait, près de la moitié (46 %) déclarent que leur département IT est perçu comme n’étant pas en mesure de répondre à certains besoins métiers actuels. Cela peut susciter des inquiétudes dans les départements, près des trois quarts (72 %) des personnes interrogées étant frustrées que le département IT ne soit pas en mesure de répondre facilement à leurs besoins. Encore plus inquiétant, 88 % des personnes interrogées ont identifié des situations au cours des douze derniers mois où le département IT a dû refuser de traiter certaines demandes qui présentaient clairement des avantages pour l’entreprise, plus de 53 % ayant déclaré qu’elles auraient permis de bénéficier d’avantages à court terme et 72 % d’avantages à long terme.

 

En revanche, les personnes interrogées sont convaincues des avantages potentiels de la mise en œuvre d’une approche plus souple des technologies. Plus de 70 % des équipes IT estiment que si leur approche de la technologie était plus flexible, l’entreprise bénéficierait d’avantages évidents, tels qu’un gain de compétitivité (36 %), plus de temps pour innover (31 %) et l’élimination du shadow IT (30 %). Les personnes interrogées ont également déclaré que leur entreprise augmenterait son chiffre d’affaires, estimant qu’une plus grande capacité d’innovation se traduirait, en moyenne, par une augmentation du chiffre d’affaires de 12 % et une réduction des coûts de 10 % au cours des douze prochains mois.

 

Brocade sait par expérience, et le rapport le confirme, que le département IT joue un rôle essentiel dans l’innovation, mais que trop d’entreprises sont limitées dans leur capacité à adopter une stratégie de transformation numérique et à la mettre en œuvre. Il est évident que si les départements IT passaient moins de temps à assurer le bon fonctionnement permanent des systèmes et des applications, ils pourraient consacrer plus de temps à la création de valeur, à la réduction des coûts et à l’augmentation du chiffre d’affaires. Les entreprises doivent être plus souples en ce qui concerne l’adoption et le déploiement de technologies.

 

Depuis vingt ans, l’infrastructure IT existante empêche les entreprises d’innover comme bon leur semble. Trop souvent, le département IT a dû sacrifier de nouvelles opportunités commerciales. Ce n’était pas sensé se passer ainsi. Les technologies modernes du nouveau réseau IP libèrent le potentiel du réseau en tant que plate-forme d’innovation et permettent aux départements IT de saisir les opportunités commerciales qui se présentent presque tous les jours à l’ère de la transformation numérique.

 

Le potentiel est là, mais les entreprises doivent libérer les départements IT des contraintes des systèmes existants afin qu’ils puissent véritablement exploiter la puissance de la transformation numérique et offrir les nombreux avantages commerciaux qui en découlent.

En période de pointe ,  les ADCs allouent davantage de bande passante   aux applications et  aux pages Web qui en ont besoin

 

Mais du fait de l’augmentation des volumes et des fluctuations de la densité du trafic, il est difficile de prédire les périodes de pointe ou gérer la charge de travail. les  dispositifs d'équilibrage de charge ne  répondent pas la moitié du temps aux exigences de la charge de travail  et ne font souvent qu’aggraver vos problèmes de performance…

Read more...

Répondre aux besoins du consommateur impatient

by Alain VALLUY on ‎05-10-2016 03:18 AM (912 Views)

En moyenne, le propriétaire d’un smartphone utilise son appareil mobile entre 50 et 100 fois par jour ; ce faisant, il s’attend à bénéficier d’un accès instantané aux informations et aux services.

Il est donc évident qu’il est rentable de s’assurer que les performances des applications mobiles sont contrôlées, gérées et optimisées afin de garantir leur disponibilité et leur rapidité, et d’offrir la meilleure expérience client possible.

 

Selon une nouvelle étude, 59 % des entreprises considèrent que les applications mobiles sont essentielles pour leurs activités. En outre, 54 % estiment que ces applications seront amenées à jouer un rôle de plus en plus important au cours des prochaines années.

Il est d’autant plus essentiel de faire en sorte que les performances des applications mobiles soient rentables qu’elles constituent de plus en plus une source de revenus : la croissance du commerce mobile est trois fois supérieure à celle du commerce électronique traditionnel.

Cette tendance consistant à faire des appareils mobiles le compagnon indispensable pour les achats, à tout moment et partout, contribue également à une augmentation des attentes en termes de performance ; de ce fait, un retard d’une seule seconde dans le temps de chargement d’une page Web peut entraîner une perte de 7 % du taux de conversion.

Ainsi, dans le cadre de cette étude sur l’impact des performances des applications, il n’est pas surprenant que 77 % des personnes interrogées déclarent que les mauvaises performances des applications empêchent leur entreprise de tirer pleinement parti des périodes de pointe.

 

1.png

 

Ces périodes de pointe comprennent le Black Friday, le Cyber Monday et Noël. Si vous effectuez des ventes en ligne, comme ASOS par exemple, il est essentiel d’optimiser les opportunités de vente au cours de ces périodes. ASOS a récemment annoncé qu’un nombre record de consommateurs visitent son site Web à l’occasion du Black Friday et du Cyber Monday ; l’entreprise a déclaré avoir traité jusqu’à neuf commandes par seconde lors de ces journées de soldes.

Aujourd’hui, les clients d’ASOS effectuent près de la moitié de leurs achats via l’application mobile du commerçant, qui a attiré 1,4 milliard d’utilisateurs au cours du semestre qui a précédé la fin du mois de février 2016. En outre, le chiffre d’affaires du secteur de la mode en ligne s’est élevé à 27 millions d’euros au cours de la même période, soit une augmentation de 18 % des bénéfices avant impôts.

 

2.png

 

L’étude confirme cette tendance : plus de la moitié (55 %) des personnes interrogées pensent que leur entreprise augmenterait le nombre de transactions si elle était en mesure de doubler la vitesse de ses applications centrales.

Cela dit, peut-être plus du point de vue du client impatient, les personnes interrogées ont déclaré que le principal avantage était l’amélioration de la satisfaction des clients (citée par 63 %) et l’augmentation des indices de fidélisation des clients, qui, par définition, non seulement garantissent du chiffre d’affaires aujourd’hui, mais de nouvelles commandes à l’avenir. Chaque entreprise sait qu’il est plus coûteux d’acquérir de nouveaux clients que de fidéliser les clients existants.

Les attentes toujours plus nombreuses des consommateurs et leur impatience croissante obligent davantage d’entreprises à réévaluer les performances de leurs applications. Toutefois, plus ces applications seront sophistiquées, plus le nombre de périphériques qu’elles devront prendre en charge incitera les départements IT à s’assurer que leurs investissements dans des applications mobiles et/ou de Cloud computing sur mesure ou standard sont payants.

 

3.png

 

Seulement 29 % des départements IT des entreprises de e-commerce sont sûrs de pouvoir respecter les contrats de niveau de service qui couvrent probablement la vitesse de chargement des pages et la latence au cours de ces périodes de pointe1, et ce en dépit du fait que ces contrats de niveau de service sont les plus susceptibles d’influencer les taux de rebonds et de conversion, les smartphones étant les appareils ayant le taux de conversion le plus bas (1,18 %).

La solution qui permet d’améliorer le taux de conversion comporte plusieurs aspects, ne serait-ce que celui lié à la qualité de l’offre de base, mais l’optimisation des applications peut au moins améliorer les performances et éliminer le temps de réponse qui pénalise les entreprises. Cela dit, la stratégie consistant à se contenter d’ajouter de la capacité serveur ou des ADC (contrôleurs de distribution d’applications) pour résoudre le problème est longue et coûteuse, surtout si elle n’est appliquée qu’aux périodes de pointe.

En revanche, les ADC virtuels réduisent les risques coûteux de sur-provisionnement et régulent la distribution des applications, y compris des applications mobiles, à grande échelle. Les ADC virtuels de Brocade permettent aux départements IT d’adapter les charges de travail en fonction de la demande pour offrir des performances plus fiables et réactives à moindre coût par rapport à une solution matérielle.

En rationalisant les performances des applications et les coûts associés, les entreprises peuvent également doper leur chiffre d’affaires par une augmentation de l’indice de fidélisation et des ventes générées grâce à l’amélioration de l’expérience client associée. Sachant que les entreprises considèrent que l’optimisation de la distribution des applications pourrait se traduire par une augmentation de 11 % du chiffre d’affaires, il semble judicieux d’examiner comment les ADC virtuels peuvent les aider à convaincre les consommateurs, même le plus patient.

 


--

L’étude a été réalisée avec le concours de la société indépendante d’études de marché Vanson Bourne et le rapport complet, « Why Smart Organizations Maximise Application Performance 2016 », peut être téléchargé ici : brocade.com/vadc .

Cette étude a été commandée par Brocade afin d’identifier et de comprendre les problèmes auxquels les entreprises sont confrontées en ce qui concerne l’utilisation des applications, du département IT aux utilisateurs. Dans le cadre de cette étude qui couvre l’Allemagne, la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie, 440 entretiens ont été réalisés avec des décideurs IT et de lignes métiers d’entreprises comptant plus de 500 employés.

Optimiser les performances de vos applications

by PaulWallace on ‎04-27-2016 05:30 AM (714 Views)

Les applications lentes ont souvent besoin d’un expert en informatique. Aujourd’hui, nous vous proposons quelques astuces pour optimiser les performances de vos applications.

 

1 - Déterminer les facteurs ralentissant pour optimiser les performances

 

Un volume de données trop important entraîne souvent une baisse de performance pour les applications. L’idée n’est pas de moins alimenter les applications, mais plutôt de les optimiser pour augmenter le rendement.

 

Avec le succès du commerce mobile, l’utilisation des smartphones et tablettes augmentent le trafic réseau mais également le volumes des données, c’est un fait. Mais comment prévoir l’augmentation permanente du nombre d’applications de Cloud Computing et la charge résultante sur le réseau ?

 

 BRocade1.jpg

65 % des responsables IT estiment que l’ampleur des pics de trafic est imprévisible.

 

2 - Renforcer la compétitivité de l’entreprise

 

Pour réduire la latence et le temps de réponse des applications, il suffit d’utiliser la bande passante réseau plus efficacement ou de réduire les goulots d’étranglement ayant un impact sur les performances.

 

A noter : le débit des données et le nombre d’applications ne sont pas les seuls facteurs de ralentissement, c’est une combinaison de facteurs.

 

3 - Laisser les contrôleurs de distribution d’applications (ADC) gérer la charge de travail

 

Lors des périodes de pointe, les ADC attribuent plus de bande passante aux applications et aux pages Web qui en ont besoin.

 

Toutefois, avec l’augmentation des volumes de trafic et l’évolution des modèles de trafic, il est difficile de prédire les périodes de pointe ou de gérer la charge de travail. Les répartiteurs de charge n’accélèrent pas le traitement des charges de travail la moitié du temps et pénalisent souvent les performances.

 

Brocade2.jpg

65 % des responsables IT estiment que les services ne sont pas suffisamment rapides.

 

4 - Ajouter des répartiteurs de charge au lieu d’ajouter des applications

 

Les ADC traditionnels sont coûteux et difficiles à configurer. En outre, étant donné qu’ils ne sont déployés que pour faire face à des charges de travail et des pics de trafic élevés, ils sont souvent sous-exploités.

 

Un ADC logiciel facilite l’ajout de capacité supplémentaire et le redimensionnement automatique des applications en fonction de la charge de travail, ce qui libère les ressources qui ne sont plus nécessaires.

 

Plus rentable qu’une appliance matérielle, il réduit les dépenses d’investissement et les coûts opérationnels, en plus d’améliorer la fluidité et la flexibilité. Ils ajustent en plus la bande passante et les performances en temps réel.

 

  Brocade3.jpg

Réduisez votre parc de serveurs de moitié

 

5 - Focus sur le Virtual Traffic Manager de Brocade

 

Seul ADC logiciel de couche 7 complet du marché qui intègre des fonctions d’optimisation du contenu Web, il est conçu pour la virtualisation et la portabilité vers le Cloud. Il libère les applications des contraintes des répartiteurs de charge matériels, pour pouvoir déployer des ADC dans tous les environnements de datacenter, sans qu’il soit nécessaire de prévoir un provisionnement éventuel.

 

Grâce aux ADC virtuels de Brocade, il est possible d’améliorer la fiabilité et l’évolutivité tout en renforçant la sécurité et en optimisant les performances des applications, ainsi que l’intégration et le contrôle.

 

Transformer les méthodes de travail pour les rendre plus efficace est la volonté de Brocade avec ces solutions, pour ouvrir la voie à un nouveau réseau IP.

Le commutateur Brocade G620 permet des performances et une évolutivité inédites pour assurer une activité professionnelle en continu



Brocade vient d’annoncer le Brocade G620, le premier commutateur Gen6 Fibre Channel pour réseaux de stockage. Nouvelle illustration du leadership de Brocade dans la technologie Fibre Channel, le nouveau commutateur SAN  à haute densité offre des performances et une évolutivité absolument inédites permettant de répondre à la croissance des données et aux workloads intensifs des applications sensibles.

 

Les fabrics Fibre Channel permettent de connecter les organisations à leurs applications les plus critiques ainsi qu’à leurs données. Aujourd'hui, la technologie Fibre Channel est au service des économies mondiales grâce à l'infrastructure réseau la plus éprouvée et la plus déployée pour le stockage.


96%.png

 

Gen 6 est la nouvelle génération du Fibre Channel qui permettra aux organisations de répondre aux exigences en matière de performance, de fiabilité et d'évolutivité pour une virtualisation à très grande échelle, de nouvelles architectures de data centers et une nouvelle génération de technologies de stockage.

 

Et les performances dans tout ça ?

 

Le commutateur Brocade G620 délivre des performances accrues pour les liaisons 32 et 128 Gb/s et rompt les barrières des performances applicatives en assurant jusqu'à 100 millions d'IO/s. Il offre de 24 à 64 ports pour une flexibilité et une évolutivité en phase avec la croissance.


fibre_channel_performance.png

 

Le Brocade G620 avec la technologie Gen 6 Fabric Vision™ intègre à présent IO Insight pour permettre aux organisations d'avoir une plus grande visibilité dans le suivi de leurs performances. Cette nouvelle fonctionnalité permet de veiller au respect des SLA critiques par le suivi des statistiques IO, en incluant notamment des informations sur la latence des périphériques et sur le nombre d’IO par seconde et en fournissant des renseignements pour une détection précoce de la dégradation des performances de stockage. IO Insight prolonge et complète les capacités de suivi automatisé, de diagnostic et de gestion offertes par la technologie Brocade Fabric Vision pour une simplification accrue des environnements de réseau de stockage.

 

Prêts à essayer ? Smiley Wink

 

A noter :

Le commutateur Brocade G620 avec la technologie Gen 6 Fibre Channel est disponible dès à présent auprès de Brocade et de ses distributeurs et sera disponible auprès des partenaires OEM de Brocade au deuxième trimestre 2016.

 

Voir aussi :

Le partage n'est pas toujours une bonne chose

by Spencer Lail on ‎02-19-2016 01:21 PM (753 Views)

Pour beaucoup d'entre nous, la période préscolaire et celle de la maternelle a signifié apprendre à partager. Mais dans le monde de l'informatique, le partage n'est pas toujours une bonne chose. Si vous souhaitez opérer aussi efficacement que possible, vous devez soigneusement identifier quand et où il est logique de partager.

 

Il y a seulement quelques années le stockage IP était envisagé comme une solution auxiliaire ou "non-critique" réservée aux charges de travail considérées comme moins importantes pour la réussite de l'entreprise. Dans la plupart des organisations, l'absence générale d'outils, de performances, de fiabilité et d'évolutivité de niveau 1 a empêché le stockage IP d'être une véritable solution « prête pour la production ».

 

Read more...

La technologie de virtualisation des fonctions réseau (NFV) est de plus en plus adoptée comme une approche architecturale à long terme dans le secteur des réseaux : les opérateurs mobiles continuent d’analyser les modalités d’intégration de cette technologie dans leurs propres technologies et opérations.

 

Le NFV permet aux fournisseurs de services d’aligner la flexibilité des ressources sur les fluctuations de la demande, de réduire les délais de commercialisation de nouveaux produits et services, de réduire les dépenses d’investissement et les coûts opérationnels en réalisant des économies d’échelle, et de promouvoir les écosystèmes ouverts pour accélérer l’innovation.

A long terme, l’architecture NFV est difficile à décomposer en étapes pratiques à court terme offrant des avantages quantifiables. Ils sont donc confrontés à un problème majeur : leur capacité à intégrer, déployer et exploiter rapidement cette technologie qui représente un investissement important et un changement de modèle opérationnel.

Read more...

2015 : Une année charnière pour Brocade

by Alain VALLUY on ‎02-08-2016 03:40 AM (794 Views)

Saviez-vous que Brocade a eu 20 ans en 2015 ? Voilà deux décennies passées en tant que pionnier dans la technologie de réseau. Jetons un regard rétrospectif sur les temps forts de l’année passée. Du lancement de solutions pionnières, à l'extension de technologies innovantes, en passant par l’obtention de prix prestigieux, l'embauche de talents leader de l'industrie... et plus.

 

20ansBrocade.jpg

 

Hiver 2015

 

Début 2015, Brocade a dévoilé le premier commutateur de réseau conçu pour le stockage IP améliorant la performance, la résilience et l'agilité pour supporter les charges de travail de New IP.

Peu de temps après, nous avons finalisé l'acquisition de SteelApp, l'unité commerciale de Riverbed Technology, renforçant ainsi le portefeuille de logiciels réseau de Brocade pour le déploiement de data centers New IP.

Mais Brocade est allé encore plus loin dans l’innovation SDN  en 2015, avec le recrutement de plusieurs étoiles du SDN, et ce, en grande partie grâceà sa vision avant-gardiste du réseau.

 

Printemps 2015

 

En avril, Brocade a développé sa stratégie de réseau pour y inclure les 10 densités de port Gigabit Ethernet (GbE) les plus fortes de l'industrie pour tout commutateur de sa catégorie. L’objectif était de répondre au volume toujours croissant de vidéos visionnées et de trafic internet mettant à rude épreuve les réseaux de campus.

Plus tard en avril, Brocade a lancé le premier portefeuille de stockage de connectivité conçu à la fois pour les data centers et les applications de reprise d’activité après sinistre. Cette offre vise à aider les équipes IT à gérer la croissance, atténuer les risques et réduire les coûts.

Enfin, toujours en avril, notre programme s’est à nouveau vu décerner la récompense "5 étoiles" du CRN, une distinction accordée aux entreprises offrant les « meilleurs éléments de partenariat » à leurs fournisseurs de solutions.

 

 

Été 2015

 

L’été dernier, Brocade a été désigné lauréat du programme Light Reading 2015, et ce dans deux catégories distinctes- celle du Produit SDN le Plus Innovant et celle du Meilleur Nouveau Produit pour Mobile - ce qui souligne l’importance de l’innovation supportée par le New IP que Brocade fournit à ses clients partout dans le monde.

 

En août, le PDG de Brocade, Lloyd Carney, expliquait à CRN pourquoi la transition vers l'open source sera difficile pour des entreprises comme Cisco qui, ne peuvent pas actuellement faire face à la nouvelle ère des data centers en réseau, basée sur la facilité d'utilisation, l'automatisation, les compétences logicielles et, surtout, les architectures ouvertes.

 

Automne 2015

 

En septembre, Brocade a dévoilé son Programme Open Mobility Solutions, visant à assurer aux clients  que leurs réseaux sans fil actuels et futurs exécutés sur une infrastructure de réseau filaire Brocade seraient toujours plus performants.

 

En novembre, nous avons été fiers d’intégrer dans notre organisation, le vétéran des forces de vente de l'industrie, Pete Peterson, en tant que vice président Worldwide Channel Sales, pour mener à bien notre stratégie de distribution et notre écosystème de commercialisation. Pete Peterson partage avec nous désormais plus de 30 années d'expérience dans la vente!

 

1995 - Aujourd'hui

 

Depuis la création de Brocade en 1995, l’entreprise n’a eu de cesse de remettre en question la pensée conventionnelle concernant les réseaux et de donner le rythme en matière de nouvelles technologies. En 2010, par exemple, Brocade a dévoilé la première Fabric Ethernet et, en 2013, nous avons commercialisé notre premier Gen 5 Fibre Channel de 16 Gbp.

Aujourd’hui, rappelons-le, Brocade possède toujours le routeur virtuel le plus rapide du marché  : ce dernier a même été téléchargé plus de 1,5 millions de fois !

 

Aujourd'hui, épaulé par son réseau de partenaires, Brocade accompagne ses clients dans la transformation de leurs réseaux vers  le New IP - terme métier désignant l’approche logicielle innovante de la mise en réseau, basée sur des standards ouverts et centrée sur l'utilisateur.

 

Nous avons hâte de découvrir les innovations que nous réserve 2016 !

Pour en savoir plus sur les technologies réseaux de Brocade, rendez-vous sur le site : http://www.brocade.com/en/possibilities/the-new-ip.html

Pour aider les entreprises à déployer des infrastructures hyper-convergées de façon homogène, Brocade s'associe à Nutanix.

 

Brocade annonce aujourd’hui son partenariat avec Nutanix afin d’aider les entreprises à déployer des infrastructures hyper-convergées de façon homogène. Les commutateurs VDX de Brocade sont certifiés Nutanix Ready, prouvant ainsi l’interopérabilité et la compatibilité de la solution avec les systèmes Nutanix. La plateforme Nutanix Xtreme Computing (XCP) alliée aux commutateurs VDX   et déployée avec la technologie VCS® Fabric de Brocade présente la meilleure solution en réponse aux exigences clients en termes de virtualisation et charges de travail spécifiques liées aux environnements  Virtual Desktop Infrastructure (VDI) et  big data analytics.

 

NUTANIX_XCP_1.jpg

 

L’hyper-convergence intègre  le « computing » , le stockage et la virtualisation, en s’appuyant sur un  matériel standard  pour apporter  une simplification des opérations , de la haute disponibilité et de la scalabilité au data center. Selon Gartner, « d’ici 2018, les systèmes d’infrastructure convergée catégorisés comme « infrastructure hyper-convergée » représenteront 35% du total des livraisons  ».

 

La combinaison des commutateurs VDX de Brocade et du XCP de Nutanix a révolutionné nos data centers”, explique Jim Root, CIO pour Lake Emergency Medical Services. « Nous avons désormais un système d’information r avancé à un coût global de possession remarquablement bas et intégrant des fonctionnalités dont nous n’avions jamais rêvé posséder auparavant ».

 

c04501740.png

 

Les commutateurs VDX de Brocade et le XCP de Nutanix permettent aux clients de déployer leurs applications métiers critiques aussi bien que  les environnements VDI ou  « big data analytics ». En plus d’engranger des gains en performance et efficacité significatifs, les entreprises utilisant la technologie VCS Fabric de Brocade peuvent étendre leurs réseaux sans heurts avec une architecture simple reposant sur la fabric qui :

  • Se forme et se répare automatiquement, fournissant une résilience et une simplicité inégalée
  • Maximise la résilience du réseau avec une redondance intégrée
  • Prend en charge la découverte et la mobilité des VM de façon automatisée quel que soit l'hyperviseur
  • Optimise la performance des applications de  réplication  intra et inter data centers
  • Améliore la visibilité pour une résolution des problèmes toujours plus rapide

Nous sommes heureux de nous associer à Nutanix pour aider les entreprises  à déployer des infrastructures hyper-convergées fournissant simplicité et agilité », détaille Jason Nolet, senior VP, Switching, Routing and Analytics Group pour Brocade. « Les Fabrics VCS  sont idéales pour des environnements hautement virtualisés avec un niveau élevé d’automatisation et s’apparentent à la solution Nutanix tant sur le déploiement que sur les avantages que représente la topologie de type scale-out . La certification Nutanix Ready permettra à nos clients communs d’être en confiance lors du déploiement de nos technologies associées ».

 

“La complémentarité de la solution Nutanix et de la technologie VCS  de Brocade simplifie tellement le déploiement et l’intégration qu’elle rend invisible l’infrastructure au sein du datacenter  », dit Venugopal Pai, VP Business Development and Alliances pour Nutanix. « L’alliance Brocade-Nutanix s’étend au-delà de la technologie vers une approche conjointe et holistique, assurant le succès aux clients et aux distributeurs sur le long terme ».

 

Brocade et Nutanix ont aussi des stratégies de distribution très proches et disposent de partenaires en commun parmi lesquels figurent Avnet et Arrow. Les deux entreprises sont engagées pour fournir les outils et les programmes permettant d’assurer un succès pérenne aux clients et au réseau de distribution.

C’est souvent le même schéma qui revient : on a une plateforme d’e-commerce ou un service client en ligne avec un système qui échoue… On réalise trop tard qu’il y a un problème. « Mais quel est ce problème ? Nous avons pourtant appliqué les outils les plus récents, nous avons investi dans plus de serveurs, nous avons formés nos collaborateurs, nous avons diffusé le communiqué de presse… »

 

Penser “architecture réseau”

 

Pour comprendre d’où vient le problème, il faut remonter à la source et penser “réseau”. Ou plutôt le repenser. Laisser la quantité faire place à la qualité. Il ne s’agit pas d’investir dans plus de ressources mais bien de les réorganiser à la base pour assurer à l’entreprise agilité et flexibilité et ainsi s’adapter efficacement aux changements toujours plus rapide de notre environnement.

 

5 étapes pour se transformer

 

Bien sûr, opérer une transformation digitale pour son entreprise et restructurer l’architecture de son réseau fait peur. Cela semble difficile, coûteux et risqué. Et pour vous aider à surmonter ce défi qui peut souvent paraître insurmontable, Brocade à développé un modèle en 5 étapes qui permet d’inclure la transformation digitale de son entreprise à sa stratégie globale et d’assurer une transition stable, tout en permettant de s’adapter à la vitesse des nombreux changements qui s’opèrent autour de nous.

 

  1. Evaluer

 

Il est donc primordial de procéder, dans un premier temps, à un examen sérieux de l’ensemble de son réseau informatique et de comprendre comment transformer ce réseau : réalisez que votre réseau ne peut supporter vos besoins et que les précédentes approches ne sont plus valables. Ce n’est pas une catastrophe, juste le début d’une nouvelle évolution de l’informatique.

 

  1. S’équiper

Dans un second temps, automatisez votre réseau pour assurer l’accès au cloud, la disponibilité des ressources ainsi que sa sécurité. Cela permet également de réduire les coûts et les risques tout en fournissant une plateforme adaptée à vos besoins afin de soutenir vos projets futurs.

 

 

  1. Évoluer

Étape suivante : développez l’agilité de votre entreprise, en insérant les fonctionnalités de virtualisation. Avec une évolution vers le réseau de stockage IP, vous ouvrez la voie à des analyses de données et des services personnalisés sans augmenter la complexité, et donc les coûts.

 

 

  1. Optimiser

Vous êtes maintenant en bonne voie pour l’étape 4. Optimisez vos services internes et externes afin de les rendre plus “intelligents” et fournir les avantages que veulent vos clients, à savoir, se différentier de la concurrence. Le SDN assurera ces services à la fois avec la puissance et la flexibilité nécessaire.

 

 

  1. Anticiper

Enfin l’étape 5 vous permettra non seulement de prédire les besoins de l’entreprise, mais également de réagir efficacement et avec facilité aux conséquences de l’évolution du marché.

 

Si personne ne sait de quoi sera fait l’avenir, nous pouvons tout de même devenir acteur de ce changement grâce à l’adoption des nouvelles solutions digitales existantes. L’innovation IT est un facteur déterminant quant au succès ou à l’échec de l’entreprise.

Face à l’énorme succès de son site de commerce électronique, Maisons du Monde, a décidé de moderniser son infrastructure, pour qu’il soit capable d’évoluer en adéquation avec l’accroissement de son trafic. Un enjeu à la hauteur de Brocade qui a accompagné avec succès ce spécialiste de la décoration et de l'ameublement dans son projet en lui permettant, entre autre, un chargement des pages 30 à 50% plus rapide, une réduction des taux de rebond et une augmentation des pages vues.

 

..................................................75646-maisons-du-monde.jpg

  

Depuis sa création en 1991, Maisons du Monde, s’est considérablement agrandit et compte aujourd’hui plus de 200 boutiques à travers l’Europe. En 2006, la société adapte son offre à la demande et lance son site marchand. Aujourd’hui, avec un taux de croissance à deux chiffres depuis le lancement du site, les ventes en ligne de Maisons du Monde représentent une part importante de son chiffre d’affaires total. Toutes les ventes en ligne sont gérées par une équipe pluridisciplinaire de 30 personnes qui s’attachent à assurer le bon fonctionnement du site.

 

Toutefois, dans le sillage de son succès incontesté, Maisons du Monde doit faire face aux problèmes techniques qui surviennent lorsque le trafic en ligne augmente. Le site Web doit être capable de gérer les pics de trafic importants et imprévisibles, et le chargement des pages doit être rapide. Le personnel doit être en mesure de visualiser le trafic du site en temps réel et être informé des problèmes en temps opportun.

 

Une solution virtuelle évolutive de Brocade dynamise le commerce électronique

 

Maisons du Monde a compris que son infrastructure d’équilibrage de charge n’était plus capable de gérer les charges prévues. L’équilibrage dynamique de la charge étant une condition préalable pour assurer un accès évolutif à sa plate-forme de commerce électronique, Maisons du Monde a choisi Brocade® Virtual Traffic Manager et Brocade Web Accelerator, dont la combinaison accélère la distribution du contenu Web sur les réseaux, quels que soient le périphérique d’accès et le navigateur. Ensemble, ils améliorent les performances applicatives et assurent un service plus réactif pour les visiteurs du site.

 

Un processus administratif plus simple, utilisant des interfaces graphiques adaptées aux besoins de Maisons du Monde, a fait une différence considérable au niveau de l’interface utilisateur. Brocade TrafficScript permet de s’adresser aux visiteurs du site dans la langue appropriée.

 

Expérience utilisateur sans faille, amélioration de l’image d’entreprise et augmentation du chiffre d’affaires

 

En faisant appel aux solutions Brocade, Maisons du Monde a vu son temps de chargement des pages et son ralentissement fortement réduit tout en apportant une amélioration de l’image de l’entreprise ainsi qu’une meilleure expérience client. Maisons du Monde est maintenant capable d’offrir un service en ligne ininterrompu, y compris pendant les périodes de pointe.

 

« Les résultats ont été visibles immédiatement. Avec un site Web plus rapide, le nombre de pages vues a augmenté, ce qui s’est traduit par des taux de conversion plus élevés et une augmentation des commandes », explique Lionel Touati, directeur technique des ventes en ligne de Maisons du Monde.

 

 À l’issue d’une première phase de tests, le déploiement a été réalisé dans un délai serré, mais à temps pour couvrir la période promotionnelle critique de janvier.

 

 « Brocade a répondu à nos besoins en termes de disponibilité du site, de facilité de navigation et de visibilité. Pour nous, il est indispensable de connaître la provenance de notre trafic et d’être en mesure d’identifier les périodes d’activité maximale, ainsi que les problèmes potentiels. L’équipe Brocade a toujours été disponible, proactive et compétente, ce qui a contribué au bon déroulement du projet », déclare Lionel Touati.

 

« Nous sommes pleinement satisfaits d’avoir choisi les solutions Brocade et le retour sur investissement est incontestable », déclare Lionel Touati. « En utilisant la solution évolutive avancée de Brocade dans plusieurs data centers, nous avons réduit notre temps de réponse. Nous avons également amélioré la gestion de notre infrastructure et la vue de notre trafic, et nous disposons des outils nécessaires pour réagir rapidement en cas de problèmes. Ces avantages nous permettent de continuer à nous développer en offrant à nos clients un service ininterrompu et sans faille, qui est la clé du succès », conclut Lionel Touati.

 

Infrastructures hyper-convergées – comme souvent dans le monde de l’informatique, un terme encombrant pour désigner quelque chose de simplifiant. Les systèmes convergents sont aujourd’hui largement connus : la tentative de regroupement de composantes au sein d’une architecture informatique permettant de simplifier son exploitation. L’hyper-convergence promet une optimisation de ce concept mais cette technologie reste encore très jeune.   

 

La base des approches convergentes et hyper-convergentes reste la même : le regroupement centralisé d’ordinateurs, de réseau, de stockage et d'autres composantes.  Dans un environnement convergent, l’équipement informatique est maintenu en tant que tel et doit être exploité individuellement. Ceci vaut pour les serveurs,   les commutateurs réseaux et le stockage qui continuent de dépendre de la gestion d’un administrateur. Ceci n’équivaut donc ni à une optimisation ni à une simplification. Dans une infrastructure hyper-convergente, le stockage est intégré à la partie computing appelé nœud et fait appel  au principe de « software-defined » que nous vivons chez Brocade et que nous développons constamment.   

  

La virtualisation et le software-defined modifient non seulement les besoins mais également la structure des centres de données car un concept aussi consolidé ne peut plus être divisé en plusieurs composantes. La virtualisation des ordinateurs, du stockage et de l’hyperviseur permet de faire évoluer facilement la performance et les capacités : des nœuds ou commutateurs réseau supplémentaires peuvent être ajoutés (topologie de type scale-out) en fonction des besoins afin d’augmenter les capacités de stockage ou de calcul, respectivement la performance réseau et l’ensemble de l’infrastructure – virtualisée – se transforme en service.

 

Une infrastructure hyper-convergente englobe :

La convergence complète des niveaux computing et stockage dans un seul nœud (appliance) ou un seul cluster de nœuds  

Un système de fichiers réparti permettant l’organisation des données et leur traitement (compression, déduplication, tiering, haute disponibilité, backup, disaster recovery, erasure coding, snapshot, clone, etc.)   

Une interface graphique permettant une administration des VM et de leurs  données avec non seulement une couche pour l’abstraction matérielle mais permettant également la gestion et la formation de conteneurs

Un commutateur Ethernet pour le scale-out et/ou la haute disponibilité

Les systèmes hyper-convergents peuvent être utilisés là où la virtualisation se développe de plus en plus – et ceci n’est qu’une question de temps pour la plupart des centres de traitement de données. Bientôt, aucun administrateur n’échappera aux solutions flexibles et automatisées.

  

En coopération avec Nutanix, nous développons le concept de l’infrastructure hyper-convergente. Les applications Nutanix et commutateurs Brocade VCS (Virtual Cluster Switching) se complètent parfaitement : les solutions réseau de Brocade augmentent de façon importante le niveau de service des architectures hyper-convergentes de Nutanix . Le cluster Brocade VCS apporte la simplicité d’administration, la performance, la résilience et les équilibrages de charge  permettant une utilisation intense de liens tout en restant simple d’utilisation – il  s’adapte donc parfaitement à la réplication Nutanix, au Disk Re-Balancing et à l’ajout de nœuds complémentaires.  Brocade VCS  constitue la base réseau idéale pour  la solution Nutanix qu’elle soit locale ou de type Metro Cluster sans oublier les fonctionnalités de sauvegarde ou de  Disaster Recovery. En complément dans les environnements   VMware NSX/Microsoft Hyper-V   les commutateurs VCS   supportent les technologies overlay VxLAN/ NVGRE   ainsi que le VTEP  (Virtual Tunnel End Point) .

 

 

 Brocade VCS s’appuie sur une architecture réseau de type « Fabric »  et répond aux critères suivants :

  • Possibilité d’autorégulation du réseau
  • Architecture de type  scale-out avec ajout de ports/commutateurs sans interruption
  • Capacité « on demand »
  • Equilibrages de charge et algorithme de routage (pas de protocole Spanning Tree) adaptés aux flux de données
  • Identification et mobilité des machines virtuelles
  • Haute performance de réplication
  • Metro services
  • Système évolutif et transparent
  • Administration centralisée
  • Haute disponibilité du réseau et intégrité des données garantie par l’utilisation de l’Ethernet Lossless

 

Pour ceux qui souhaitent approfondir le sujet, vous trouverez ici les instructions d’installation d’un cluster Nutanix  avec un Brocade VDX (commutateur de la famille VCS) en Top of Rack : bit.ly/1NrgxXD

 

Brocade reçoit la certification VMware Ready™ pour ses solutions NFV ( Network functions Virtualization) et notamment sa Solution vEPC

Read more...

Gérez-vous votre propre département Shadow IT ?

by Alain VALLUY on ‎11-05-2015 04:47 AM (1,401 Views)

Aujourd’hui, il ne fait aucun doute que le Cloud computing joue un rôle important dans nos vies, bien que de nombreuses personnes ne s’en rendent pas compte. Les téléphones mobiles, les ordinateurs, les consoles de jeu, les voitures, les appliances connectées, les montres... La liste est longue : tous ces objets connectés doivent être régulièrement synchronisés avec le Cloud pour que nous puissions en tirer le meilleur parti.

 

Le Cloud nous apporte de nouvelles fonctionnalités, une plus grande fiabilité, une capacité de stockage illimitée, ainsi qu’un choix et une flexibilité inimaginables il y a vingt ans.

 

Nous nous sommes habitués à utiliser des services de Cloud computing chez nous et dans notre vie personnelle, et il en est de même dans notre vie professionnelle.

 

Aujourd’hui, le Cloud computing permet d’avoir une vie professionnelle numérique transparente tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’entreprise. Le travail à domicile, le partage et le stockage des données, les solutions de travail à distance et le BYOD ont été facilités par le Cloud. En fait, certains rapports ont même montré que les technologies de Cloud computing contribuent à l’obsolescence des bureaux physiques. Cependant, la plupart des employés étant désormais très à l’aise avec le processus d’achat et d’utilisation des services de Cloud computing, le rôle traditionnel du département IT, qui choisit et achète les technologies utilisées sur le lieu de travail, est de plus en plus menacé.

 

Shadow IT est un terme utilisé pour décrire les projets IT réalisés sans l’autorisation, le contrôle ou les connaissances du département IT d’une entreprise. Il y a dix ans, les dépenses relatives au Shadow IT se limitaient à des accessoires informatiques de base ou à des logiciels. Aujourd’hui, d’importantes sommes sont dépensées dans des services IT personnalisés, tels que les services de Cloud computing, par des employés non autorisés.

 

Par exemple, de nombreuses équipes d’employés achètent leurs propres solutions de stockage Cloud ou plates-formes de publipostage pour remplacer les outils internes existants. À bien des égards, cette pratique est naturelle. Pour un employé qui travaille, par exemple, au sein du département marketing ou des RH et qui maîtrise les technologies numériques, c’est une seconde nature d’obtenir l’outil dont il a besoin en quelques clics (via peut-être une carte de crédit au nom de l’entreprise). De ce fait, si ces outils stimulent la productivité, en quoi cela constitue un problème ?

 

En tant que pratique isolée, ce n’en est pas un. Cela dit, étant donné qu’il s’agit d’une tendance plus large, cette pratique peut rapidement devenir un problème important pour les entreprises. On estime que ce type d’achat Shadow IT représente aujourd’hui 40 % des dépenses IT, ce qui est considérable, et, selon une étude réalisée récemment par Brocade, ce problème concerne la majorité des entreprises : 96 % des DSI britanniques déclarent que les département fonctionnels ont acheté des services de Cloud computing sans impliquer le département IT, bien que seulement 20 % des entreprises confient que cette pratique est autorisée.

 

Comme bien souvent, les achats à l’unité plutôt qu’en gros se traduisent par des coûts plus élevés. En ce qui concerne le Cloud computing, c’est exactement la même chose, surtout si les services achetés complètent les solutions existantes fournies par l’entreprise.

 

L’utilisation de services de Cloud computing qui n’ont pas été approuvés par le département IT peut compromettre la sécurité des données de l’entreprise. En utilisant des solutions Cloud de tiers sans être pleinement informés, les employés ignorent les risques auxquels les données sont exposées une fois qu’ils ne les gèrent plus. Sachant que les équipes marketing planifient souvent des lancements de produits et que les départements RH stockent une grande quantité de données sensibles, il est facile de comprendre à quel point une faille de sécurité peut être désastreuse pour une entreprise, ses employés et, bien sûr, ses clients.

 

Sans les conseils de l’équipe IT, les employés risquent de négliger les contrats de niveau de service des fournisseurs de solutions de Cloud computing, la mise en conformité avec les réglementations gouvernementales et les nombreuses autres questions que les entreprises doivent prendre en considération avant d’investir dans des solutions de tiers et de leur confier leurs données.

 

Toutefois, la réponse pour les entreprises ne consiste pas seulement à réprimer l’utilisation des services de Cloud computing et à essayer de forcer les employés à revenir sur le chemin des restrictions. Dans le monde actuel, marqué par la consumérisation de l’IT, l’ancienne approche consistant à « commander et contrôler » est tout simplement impossible. Les employés veulent utiliser les technologies qui leur permettent de faire leur travail et ne sont pas prêts à sacrifier la productivité pour la politique de l’entreprise. Une nouvelle approche de l’IT est donc nécessaire ; elle doit privilégier la flexibilité et l’agilité, et faire de l’outil officiellement approuvé par le département IT la solution la plus facile et la plus simple à utiliser. Ce n’est qu’en adoptant cette approche que les équipes IT peuvent retrouver le contrôle et la visibilité sur les dépenses IT de l’entreprise.

 

Cela nécessite probablement des changements importants des cultures d’entreprise et des infrastructures existantes pour qu’il soit possible de déployer de nouveaux logiciels et services aussi rapidement et simplement que ce que les utilisateurs attendent désormais de leurs propres services grand public.

 

Il s’agit d’un changement d’approche important pour les équipes IT, mais ce n’est qu’en l’adoptant que les entreprises peuvent abandonner le Shadow IT au profit d’un nouveau modèle plus collaboratif, qui répond non seulement aux préoccupations des DSI en matière de sécurité et de fiabilité, mais également aux besoins des employés.

Le réseau IP, similaire à la gestion de transport routier

 

En y réfléchissant, il n’y a pas beaucoup de différence entre la gestion d'un réseau de stockage et l'exploitation d'une flotte de poids lourds.  Chaque jour, les camions transportent de la marchandise, des entrepôts vers les magasins  avec de multiples allers-retours.

 

Et bien que l’organisation de stockage et de logistique soit parfaitement gérée (localisation, prochaine étape, bon de transport…), ils partagent la route avec d’autres types de trafic (voiture, bus, moto…). La route est souvent surchargée et les camions se retrouvent coincés dans les embouteillages, entraînant retard de livraison, mécontentement des clients et perte de productivité.

 

Se contenter d’ajouter des voies ne suffit pas : elles sont souvent ajoutées sur certaines portions seulement et très vite, les mêmes problèmes de congestions et de retard sont observés.



Qualifier et optimiser le trafic

 

Le monde des réseaux fonctionne de la même manière, partageant stockage, bande passante et données critiques. Il ne s’agit donc pas d’augmenter la capacité de passage mais bien de répartir le trafic de manière adéquate.

 

Dédier un réseau IP uniquement au trafic du stockage vous donnerait le contrôle de l'ensemble de ce trafic tout en évitant les surcharges du réseau. Il faut simplement optimiser les ressources réseau selon les besoins de stockage.  Après tout, la connectivité des commutateurs et des fabrics a plusieurs caractéristiques en commun avec celle des fabrics Fibre Channel SAN dont l’efficacité est maintenant reconnue.

 

En transférant ces propriétés au réseau IP,  la performance du réseau s’en trouve nettement améliorée, augmentant ainsi les possibilités pour l’entreprise, et influant au final de manière positive sur la productivité de cette dernière.

 

 

C’est pourquoi, Brocade a déjà réalisé des tests avec scénarios d'utilisation par rapport à l'impact des réseaux partagés sur le trafic du stockage et des applications.

L’embouteillage de données est un problème que l’on appréhende toujours trop tard. Au moment où nous avons besoin d'accéder à des applications ou à des données vitales, une surcharge de trafic écrasante intervient, bloquant la productivité et générant des coûts importants liés aux pertes d'activité qui en découlent.

 

Le réseau IP d’une entreprise est une autoroute

 

Le réseau IP d’une entreprise dispose de multiples types de trafic, voies de trafic et bandes passantes. Ces systèmes fonctionnent logiquement bien ensemble : le trafic des médias sociaux étant en mesure de partager la bande passante avec les applications d'entreprise tout en laissant de la place pour le trafic des données critiques, prioritaires lorsque cela est nécessaire.

 

Malheureusement, lorsque les demandes de trafic dépassent les capacités mises en œuvre, ces différents types de trafic commencent à empiéter les uns sur les autres. Entre les grands processus d'analyse du big data, les vidéo conférences qui peuvent rapidement avaler d'énormes quantités de bande passante et les infrastructures de stockage qui gèrent d’importantes synchronisations et restaurations de données, le réseau sature.

 

Cette situation peut coûter gros à l’entreprise. Selon Aberdeen Research, “une heure d'inactivité peut coûter à une grande entreprise plus de 600 000 dollars”.

 

Comment éviter un embouteillage ?

 

Même si le réseau est en cours de sauvegarde, créer une voie dédiée exclusivement au trafic des données critiques reste toujours un bon moyen de faire passer ce trafic. Un changement simple mais stratégique, il faut simplement penser au stockage.

 

Au cours des dernières années, en raison de la croissance des architectures de cloud, de nouvelles tensions sont apparues sur le réseau... s’ajoutant ainsi aux embouteillages existants. C’est pourquoi de nombreuses entreprises ont décidé d’installer leurs applications critiques sur des réseaux de stockage IP.

Avec cette nouvelle approche : la construction d’un réseau IP dédié pour le stockage, on bénéficie toujours des nombreux avantages du stockage réseau sur IP tout en attribuant au trafic de stockage sa propre voie réservée.

 

Des bénéfices à plusieurs niveaux

 

Cette stratégie présente de nombreux mérites, notamment :

 

  • L’optimisation des performances à la fois pour le stockage et pour le reste du trafic, élimination du ralentissement ;
  • L’attribution précise des ressources réseau en fonction des besoins de stockage ;
  • L’optimisation de la récupération des données en cas d'incident ;
  • Des gains de temps et d'argent ainsi que l’amélioration de la satisfaction utilisateur.

Au-delà de ces avantages, cela permet également d’être en mesure de tirer parti plus efficacement de toute la gamme des technologies de stockage, depuis les baies de stockage IP-SAN jusqu’aux SSD.

 

Mettre en place un réseau de stockage IP dédié, c’est créer la meilleure autoroute possible pour les besoins de trafic de données spécifiques. C'est aussi un excellent moyen de maintenir l'activité de l'entreprise sans la bloquer dans un vaste goulet d’étranglement.

Brocade, sponsor du Nutanix pour .NEXT On Tour

by Isabelle Laguerre on ‎09-28-2015 02:16 AM (1,084 Views)

Nutanix, start-up spécialiste des systèmes hyper-convergés pour des environnements applicatifs complètement virtualisés, rassemblera influenceurs et grands dirigeants à l’occasion du .NEXT On Tour qui passera par la France dès la semaine prochaine.

Brocade France soutient Nutanix et sponsorise le .NEXT On Tour à l’occasion d’un rapprochement entre les deux entreprises.

 

Nextontour.png

 

Les infrastructures hyper-convergées, kezako ?

 

Une solution d’infrastructure « hyper-convergée », dans un écosystème x86 , permet d’intégrer sur une même plate-forme hardware : le Système et la Virtualisation, le Stockage (au sens NAS) et la Mobilité des VMs.

L’offre de  Valeur de Nutanix est une solution Software appliquée à une offre Hardware x86 orientée Scale-out.

Elle concentre sur un ensemble de Serveurs x86, les besoins en CPU, DRAM, Disques, Virtualisation … des applications du client.

Elle nécessite pour être optimale une solution d’infrastructure réseau orientée Scale-out, 10GbE à l’accès, non-bloquante, Faible Latence, orientée VMs  Mobilités, …

 

 

Brocade soutient l’hyper-convergence de demain

 

En ce qui concerne l’infrastructure Réseau LAN Datacenter, la Fabric Ethernet VCS de Brocade est totalement  complémentaire et adhérente à celle de Nutanix.

La Fabric Ethernet VCS offre, au niveau Réseau,  les même niveaux de services (Scale-out, non-bloquante, Faible Latence, orientée VMs  Mobilités, simplicité de mise en œuvre, …) que la solution Nutanix au niveau Serveurs/Système/Stockage.

Il est alors parfaitement pertinent que Brocade, acteur Network dans le Datacenter, soutienne Nutanix dans son développement et adhère à ces nouveaux concepts Hyper-convergés.

L’équipe de Brocade France se réjouit du sponsoring mondial de cet événement afin d’y représenter ses solutions IP Storage qui offrent une visibilité optimale du réseau et simplifient le contrôle du routage.

 

Nutanix .NEXT On Tour passe par la France

 

8000 participants sont attendus pour ce qui s’annonce comme un événement incontournable à suivre pour les professionnels de l’informatique. Des conférences dans plus de 30 pays sont organisées, l’occasion pour Nutanix de présenter Nutanix Acropolis et Prism : ses nouvelles solutions destinées à repenser la prochaine génération de l’informatique d’entreprise.

 

gfx_real-world.jpg

 

Le .NEXT On Tour a débuté le 18 août et va parcourir de nombreuses villes du monde entier. Il débute sa tournée française dès le 29 septembre à Lyon. S’en suivront Nantes le 1er octobre, Paris le 8 octobre et Marseille le 15 octobre 2015. Ne ratez pas l’occasion d’y assister et de nous y rencontrer !

 

Nous donnons rendez-vous à tous les curieux qui veulent avoir plus d’informations sur les infrastructures hyper-convergées. Retrouvez tous les détails de l’événement ici : http://www.nutanix.com/next-on-tour/

 

Serez-vous parmi nous ? Smiley Wink

Jim Henson's Creature Shop™ choisit Brocade pour son nouveau réseau

by Isabelle Laguerre ‎09-10-2015 01:52 AM - edited ‎09-10-2015 01:54 AM (813 Views)

Jim Henson's Creature Shop™ renforce sa créativité, son innovation, l‘efficacité de son montage et de la production de ses émissions grâce à son nouveau réseau géré par Brocade !

 

2.png

 

Tout le monde connait le fameux “The Muppet Show", programme emblématique des années 80, n’est-ce pas? Depuis 60 ans, The Jim Henson Company assure le divertissement des enfants et des adultes en réinventant les émissions éducatives de ce type. Aujourd’hui, les technologies numériques jouent un rôle croissant dans la création de la magie Henson et l'entreprise s'est trouvée confrontée à la nécessité de renforcer son réseau pour répondre à ses nouveaux besoins.

 

Un temps de téléchargement réduit et une production plus efficace

 

Jim Henson's Creature Shop a déployé un nouveau réseau géré par Brocade, plus performant et plus adapté. Exit les obstacles techniques, véritable frein à la créativité :  notre solution a permis à Creature Shop™ de réduire de 94 % le temps de téléchargement des données, d'accroître l'efficacité de la production en permettant à plusieurs monteurs de travailler simultanément sur une même tâche, d'optimiser les délais de réalisation et d'obtenir une meilleure qualité visuelle et éditoriale.

Pour résumer, c’est un véritable atout pour l'équipe de production qui a sensiblement amélioré la production globale du montage.

 

Un réseau unique et personnalisé

 

Pour accompagner les avancées réalisées par son entreprise dans le domaine numérique, Jim Henson's Creature Shop avait besoin d'un réseau radicalement différent - capable notamment de répondre aux besoins de l'équipe de production en assurant le partage et l'accès à d'énormes fichiers vidéo provenant de différents postes au sein du studio, et ce à une vitesse sans précédent !

 

1.png

 

La création narrative a toujours fait partie de The Jim Henson Company.  Henson Digital Puppetry Studio lui permet d'innover en développant divers modes créatifs de narration. La technologie de réseau de Brocade a su étendre l'utilisation de ses solutions aux activités éditoriales, de pré-production et de post-production.

 

Vous ne regarderez plus jamais les marionnettes du Muppet Show de la même manière maintenant ! Merci Brocade Smiley Wink

 

Pour en savoir plus sur la collaboration de The Jim Henson Company et de Brocade : http://www.brocade.com/ipstorage